2 Commentaires

À la Une

Vous-Savez-Qui est de retour !

tumblr_mh7p7iEANq1qcob4to1_500

Au départ, il s’agissait simplement de profiter des jours d’été, les yeux levés vers le ciel, à contempler en éclairé comme en profane les étoiles qui traversaient les cieux de leur vive allure. Les chapiteaux avaient été dressés entre les rues de la bourgade de Pré-au-Lard, déjà les sabots des rennes volants de Laponie foulaient leur terre d’accueil, renâclant doucement sous leurs brides, prêts à soutenir l’effort des festivaliers dont le seul but était de profiter de la venue d’une comète toute singulière. La Fête des Étoiles promenait ses musiques chaleureuses dans les cœurs de sorciers détendus, venus parfois de la capitale ou d’encore plus loin pour profiter de cet instant de paix.

« Paix », le mot n’est-il pas risible ? Car pendant que l’innocence glissait sur la patinoire sous cloche ou surfait entre deux nébuleuses, d’autres s’activaient à de bien plus noirs desseins loin des regards. Quelques murmures se sont élevés sous les étoiles, on entendit certains enfants s’inquiéter, mais qui y a pris garde ? Personne. Et c’était bien normal. Allez savoir ce qu’on avait pu leur souffler à l’oreille, et qui avait pu s’essayer à jouer de la bonne aventure ou au fanfaron, toujours est-il que la suite leur donna raison. La catastrophe ne fut pas longue à survenir.
Les foyers d’incendie se sont rapidement multipliés sur le célèbre Chemin de Traverse sans qu’aucune heure précise ne soit retenue qui indiquerait leur départ. Ce sont les échoppes qui sont frappées les premières, c’est l’hôpital qui brûle, c’est le Ministère tout entier qui s’embrase. Londres, en proie aux flammes, se voit bientôt auréolée d’une marque qui laisse peu de place aux doutes, et voilà le grand méchant loup qui refait surface en hurlant tout de go « Coucou, c’est moi, je vous ai manqué ?… »

Les plus âgés d’entre nous l’on reconnu sans peine. C’est ce bon vieux Voldemort qui vient frapper à notre porte, ou plutôt l’enfoncer à coup de botte encore fraîche de la terre battue qui aurait dû signer son dernier tombeau. Qui d’autre aurait finalement réussi à rassembler ces ennuyeux Mangemorts et leurs animaux de compagnie favoris dans un tel coup d’éclat ? Les voilà, ces petits terroristes qui n’étaient jusqu’alors qu’une épine dans la botte du gouvernement, ils se sont vite sentis pousser des ailes en retrouvant leur figure de proue favorite. Mais je sens que le mot fâche encore, peut-être préféreriez-vous le remplacer par le fameux « Vous-Savez-Qui » ? Soit.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce mage là sait faire ses entrées.
En une nuit, il ne resta plus grand chose des positions sorcières au sein de la capitale. Formidable coup d’État que voilà. Je tire mon chapeau, je dis bravo. Les mots du mage noir le plus célèbre d’Angleterre résonnent dans toutes nos têtes. Le voilà déjà grand vainqueur de tout un pays, il n’y a plus qu’à lui embrasser la botte à notre tour, saluons le nouveau seigneur de ces lieux.

Vraiment ?

Nous sommes réellement navrés, Monsieur, mais je crains que vous ne vous soyez un peu trop avancé ce soir. Non le gouvernement n’a pas vu s’éteindre son dernier souffle, non il n’a pas capitulé, non toute résistance n’a pas dit son dernier mot. Ce serait trop facile, n’est-ce pas, de remporter la victoire si vite ? Acceptez-vous un deuxième round ? Il faut être beau joueur. Je sais que vous nous pardonnerez le sarcasme, car il faut bien avouer que vous occupez en ce moment même nos chers bureaux de la Gazette, se faire spolier n’a rien de très réjouissant, croyez-moi. Ne vous êtes-vous pas montré fort magnanime déjà en lançant vous-même le dialogue appelant à vous une population encore surprise par votre entrée fracassante ?

Peut-être serait-il plus juste de rajouter à vos mots que détruire un hôpital n’a rien d’un coup de maître, que les commerçants de Traverse ne présentaient aucune menace pour vous, ce ne sont pas à nos dirigeants que vous vous êtes attaqués hier soir, mais bien à cette population que vous appelez de vos vœux. Et c’est à ces Britanniques que je m’adresse à présent.

La question vous a peut-être effleuré : comment le Ministère a-t-il pu se laisser déborder de la sorte ? Pourquoi n’a-t-il pas même anticipé le retour de l’ennemi juré ? Je ne vous apprendrais rien en vous répondant que la politique de ce pays était terriblement fragile depuis des années. Depuis le départ d’Ahmès Dédétès, ou peut-être de Lebron McGrady, nous n’avons pas franchement croisé de figure capable de redresser la barre, résultat, à quoi bon s’étonner si le pays tout entier ne prenait même plus la peine de tourner un regard vers son gouvernement qui ne ressemblait plus déjà qu’à un amas de briques et de broques bien avant l’entrée en scène de nos amis du côté obscur ? Ce n’est pas quelque chose qui se redresse seul, et c’est la porte ouverte au coup d’Etat. Mais peut-être n’est-ce pas uniquement de notre faute. On ne s’en souvient plus, ou on ne s’y est pas intéressé, mais les ministres de la magie ne sont pas les seuls à s’être succédé, ceux dominant la justice ont fait de même, et de façon bien moins pacifique. Deux meurtres, rien que ça, à ce poste clef. Alors non, je ne pense pas à un coup d’État sorti de nulle part, j’ai plutôt l’impression que le terrain avait été balisé depuis quelques temps, déjà. Seulement, c’est un peu tard pour réagir. Les attentats perpétués par les Mangemorts jusque là ont pour la plupart fait des dégâts, mais n’ont jamais constitué une menace plus sérieuse que cela pour l’équilibre du pays dans son ensemble, ce aussi grâce aux services d’État. Mais cela leur aura permis d’avancer leurs pions un par un. Manque de bol, une fois revenus avec leur maître à penser dans leurs valises, ils ont vite acquis un poids et une puissance désarmantes. Et nous ne disposons plus d’aucun Dumbledore, et pas davantage de Harry Potter. Triste sort que celui de l’Angleterre en cet instant.
Triste oui, car les plus vieux l’ont peut-être oublié, les plus jeunes peuvent l’ignorer, mais il ne faut pas oublier de quels principes ils se targuent, ceux qui viennent réclamer le pouvoir aujourd’hui. Certes notre gouvernement n’a plus la côte depuis bien longtemps auprès de son électorat, mais voyons ce qu’ils proposent, ces nouveaux venus. Je ne pense pas m’avancer de trop en évoquant les grandes valeurs d’autrefois, à savoir un classement déterminé par le sang et les origines. Nés-moldus, vous pouvez trembler, vous serez leurs premières cibles. Sang-Mêlés ? Voilà qui n’est pas folichon, ne pensez pas vous en tirer si facilement. Sang-Purs… ne soyez pas traîtres à votre sang, faites lui honneur en vous détachant de tout ce qui vous semble impur de près ou de loin, alors, seulement, vous aurez une chance de vous en sortir. Car oui, il va falloir vous y habituer, sous leur règne vous ne serez plus définis que par votre sang, et rien d’autre. Idée primaire qui fait sens dans les esprits les plus étriqués de ce siècle, elle ne répond à rien de concret, c’est un retour en arrière effroyable dans l’histoire des mentalités. En sommes-nous réduits à ça ?

Non. Ce n’est très clairement pas le moment de baisser les bras. La résistance est déjà en action, le gouvernement a survécu en Angleterre et qu’importe qu’il ne possède plus pour le moment ses jolis bureaux bien proprets, il en a profité pour se faire violence et se recomposer. Il n’y a pas d’abdication qui tienne. Un nouveau ministre chargé de l’ensemble des pouvoirs prend le relais pour cette campagne, tout juste nommé par les hautes instances désignées par vos soins ou à la faveur de leur sagesse reconnue. Et il tient à s’adresser à vous en ce moment même. Ne vous inquiétez pas, aucune voix désagréable ne vous chatouillera l’occipital, vous n’aurez qu’à lire les mots qui suivent.

« Je suis Eliott Graham et je viens d’être confirmé Ministre par intérim par le Vice Ministre Kael Kan. Vous le savez tous, le Ministère a été attaqué dans la nuit par les Mangemorts, annonçant ainsi le retour de Voldemort. Ce que vous ignorez peut-être, c’est que le Ministère n’est pas vaincu, comme ils le prétendent. Nous sommes là, toujours vaillant, même si notre impact n’est pas évident à vos yeux.
Nous n’abandonnons pas les nôtres et nous donnerons tout pour protéger notre patrie, notre gouvernement, notre liberté. Mais nous avons besoin de vous, de votre soutien, de votre détermination pour que la liberté continue d’être un droit pour tous. Si vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice, venez nous rejoindre sans attendre. »

Il sera utile de préciser au vue du sens de la justice exacerbé de certains que les mineurs ne sont pas compris dans l’affaire, ou tout du moins ne monteront jamais au front. Mais si vous voulez travailler à l’arrière, il y a de la place pour vous, même au sein de Poudlard. Il est à bannir également toute tentative isolée qui s’avérerait rapidement suicidaire. La « conscription » n’en est pas une, c’est un simple appel à volontaire pour le moment car nous estimons que la situation n’est pas suffisamment désastreuse pour obliger chacun à monter au front. Certes nous avons connu des pertes cette nuit, ce constat terrible nous affecte tous, mais nous sommes Britanniques. Nous avons survécu à bien pire qu’une nuit d’incendie.

Gardez votre sang-froid et surtout votre libre arbitre. Ne laissez pas la peur ou l’attrait pour la facilité vous dominer. Ils sont plus nombreux que vous le croyez à se soucier de vous en cet instant.

Publicités

2 commentaires sur “À la Une

  1. NON! Vous savez qui de retour!? C’est pas vrai, il est temps que le ministère agisse (plus d’aurors…) et SURTOUT il ne faut pas faire confiance aux détraqueurs!

  2. C’est vrai ! Ils embrassent super mal !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :