Poster un commentaire

L’affaire de Rochester

1024px-Rochester_NY_High_Falls_2001

Cette ville située à l’Est de Londres, près de la rivière Medway, a été le théâtre d’une bien vilaine affaire.

Cela faisait déjà deux ans que la brigade de police magique enquêtait sur les entrepôts longeant les docks aux pieds d’High Street, à la recherche d’un trafic pas très net d’oeufs d’acromentule. Les autorités avaient tiré la sonnette d’alarme : ces marchandises interdites à la vente passaient par ce bouge infâme dans le but d’être préparées et envoyées à l’étranger, autrement dit il s’agissait de couper court rapidement à ces affaires plutôt louches. Malheureusement cela aura pris plus de temps que prévu, mais pour quel résultat !

En ce mois de janvier la police magique a fait très fort en profitant d’une visite du chef du réseau, celui-là même qu’elle attendait depuis près de deux ans, pour le prendre en flagrant délit. Une réunion avait en effet été organisée, réunissant les grands pontes de ce marché noir et les envoyés du gros client du continent. Les preuves accumulées contre l’ensemble des membres de cette organisation vont enfin payer leurs fruits, les voilà tous derrière les barreaux. Une arrestation qui se sera faite sans la moindre perte, côté forces de police. En ce qui concerne le fameux client continental, les autorités du dit pays ont été informées et vont collaborer avec la police anglaise pour faire tomber cet industriel reconnu et déjà largement suspecté au sein de ses propres frontières. Les œufs d’acromentule lui servaient à fabriquer de nouveaux tissus très résistants qu’il revendait des fortunes à l’industrie de la mode ou à quelques maîtres en artefact peu intéressés par la provenance de ces objets. On dit que près de quarante-trois acromentules ont été ainsi utilisées depuis leur plus jeune âge, enfermées dans des conditions atroces où elles pouvaient à peine se mouvoir, pour produire à la chaîne des pelotes toujours plus grosses de ces fils si recherchés. Les araignées ont pu être relâchées dans une réserve allemande spécialement conçue pour accueillir ces êtres souvent redoutés mais qui ont malgré tout le droit, eux aussi, de vivre pleinement leur existence de cauchemar ambulant.

Cependant il semblerait que quelques petites mains du trafic aient pu s’échapper durant l’assaut des forces de police. Ce à quoi le chef du détachement a répondu que ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils ne les attrapent et que, de toute façon, ils ne pourraient pas faire grand chose tous seuls à l’heure actuelle. En espérant qu’ils rejoignent rapidement leurs complices dans le panier à salade !

Richard Coleville

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :